Chaque année, elles reviennent : les chenilles processionnaires, également appelées chenilles du pin.

Des nids en forme de toile d’araignée, installés dans les pins, elles éclosent lorsque le temps est venu – généralement vers la fin janvier/février. Puis ils se mettent en route pour la migration…

Aussi mignonnes soient-elles, comme elles rampent en file indienne, le contact avec elles est dangereux. Les enfants doivent être particulièrement avertis. Les chenilles sont particulièrement fréquentes dans les régions côtières – dans le sud-ouest de Majorque, à Pto Andratx, Camp de Mar, San Telmo, Paguera et Santa Ponsa.

Les petits poils soyeux sont pourvus d’un venin urticant et de petits barbillons. Ceux-ci se fixent dans la peau et provoquent des réactions cutanées très désagréables avec des papules et de fortes démangeaisons. Dans de nombreux cas, les poils des nids transportés par le vent peuvent suffire à déclencher les réactions correspondantes et il se peut que vous n’ayez même pas encore vu de chenille.

Les golfeurs sur les terrains de golf boisés de pins ou les personnes qui ramassent la poussière jaune des fleurs de pins en savent quelque chose. Inhalé, il peut provoquer des crises d’asthme et des difficultés respiratoires. Si vous découvrez un nid (voir photo) dans votre environnement proche – veuillez ne pas y toucher et ne pas faire preuve de faux héroïsme. Contactez plutôt votre jardinier ou la mairie (ayuntamento) et ne laissez intervenir que des spécialistes. Rincez les nids tombés ou les chenilles à l’eau et ne les balayez pas avec un balai.

Les chenilles représentent un danger particulier pour les chiens et les chats, car les quadrupèdes, par curiosité, aiment renifler les chenilles ou même les manger. Dans ce cas, il y a danger de mort, avec gonflement de la langue, difficultés respiratoires, etc. Si, malgré toutes ces mises en garde, une réaction allergique devait se produire chez vous, veuillez vous adresser immédiatement à votre médecin. Il vous administrera immédiatement des médicaments pour éviter le pire.

A propos : si vous avez des pins sur votre terrain, vous pouvez faire une demande auprès de votre mairie pour faire pulvériser les pins en automne ou installer des pièges à phéromones pour éviter la prolifération des chenilles processionnaires. Il existe également ce que l’on appelle la phytothérapie, qui consiste à “inoculer” les pins en automne avec un liquide qui empêche la formation des nids, ce qui suffit généralement pour deux ans. Parfois, mieux vaut prévenir…

Ah oui, avec des chenilles aussi résistantes, on pourrait penser que c’est un magnifique papillon qui se dévoile.

Il n’en est rien, ce n’est qu’un papillon de nuit beige et brun, plus grand.

Vous avez aimé cet article ?

0 / 5

Your page rank: