Rapidement plus qu’un mal de dos : le surmenage sportif

Les sportifs professionnels et amateurs ne savent que trop bien à quelle vitesse les blessures sportives peuvent devenir un handicap permanent. En effet, les problèmes et les symptômes ne disparaissent pas toujours au bout de quelques semaines. Après une blessure, on finit par reprendre l’entraînement – et par solliciter à nouveau les parties du corps qui n’ont pu se rétablir qu’à moitié. Si l’effort est repris trop tôt, les symptômes peuvent s’aggraver et, dans le pire des cas, les problèmes peuvent même devenir chroniques.

C’est pourquoi il faut immédiatement consulter un médecin en cas de blessure sportive ! Une évaluation et un traitement professionnels doivent être effectués sans délai.

Un mal douloureux – le lumbago

Un lumbago peut être extrêmement douloureux. Les personnes concernées se plaignent souvent d’une incapacité totale à bouger et craignent d’avoir des problèmes permanents. Dans ce cas, il est utile de demander l’avis d’un médecin spécialisé et de lutter activement contre les douleurs. En cas de blessures et de douleurs sportives, le taping peut par exemple aider. En cas de douleurs dorsales, les massages peuvent faire des merveilles.

Qu’il s’agisse de golf ou de jogging, chaque sport doit être pratiqué avec précaution et en respectant le corps afin d’éviter les problèmes. Ceux-ci sont aussi variés que les sports eux-mêmes, et c’est là que les centres de santé et les médecins sont les plus à même de vous aider. En revanche, bricoler soi-même ou attendre trop longtemps peut être très contre-productif. Outre le traitement de la douleur sous forme d’injections et de comprimés, qui soulagent surtout les symptômes, il est conseillé de s’attaquer aux causes. Il s’agit le plus souvent de blocages de vertèbres ou d’articulations, les disques intervertébraux et les nerfs sont étirés. Dans ce cas, ce que l’on appelle la “chiropratique douce” (thérapie par activateur, SOT) est très utile, car elle permet de remettre les vertèbres et les articulations dans la bonne position avec peu de force et sans provoquer de microdéchirures des ligaments (comme c’est le cas lors d’une remise en place).

On ne plaisante pas avec une hernie discale

Les blessures sportives ou tout simplement une mauvaise pratique du sport ne sont pas les seules à pouvoir provoquer des lésions au niveau des articulations, des muscles et des os. Une mauvaise posture permanente, comme celle que l’on trouve souvent chez les personnes travaillant au bureau ou devant l’ordinateur, a également des effets négatifs à long terme. Quiconque a déjà souffert d’une hernie discale sait combien de temps il faut pour que la situation s’améliore et combien il est difficile de la traiter.

La prévention est donc essentielle et, en cas de douleurs, il vaut mieux se faire conseiller et traiter par un professionnel plus tôt que plus tard.